Accueil du site > Vivre en France > Santé > Assurance santé
Assurance santé

Votre assurance santé en France

En France, toutes les personnes qui travaillent doivent être couvertes par une assurance santé. C’est obligatoire. Cette assurance santé vous permet de vous faire soigner en toute tranquillité. Consultez les démarches à effectuer !

Le CEA est votre employeur

Dès votre arrivée, le service du personnel du CEA Saclay réalisera pour vous les formalités d’adhésion à l’Assurance Maladie (appelée aussi « sécurité sociale » ou « CPAM »).

Attention
L’adhésion peut prendre plusieurs mois. C’est pourquoi vous devez transmettre très rapidement les documents qui vous seront demandés. Plus vite votre dossier sera prêt, plus vite vous aurez accès aux remboursements.

Si votre conjoint(e) et/ou de vos enfants sont avec vous en France, prévenez le service du personnel à votre arrivée. Le CEA affiliera votre famille en même temps que vous. Les membres de votre famille bénéficieront de votre assurance maladie.

Les documents à fournir

  • Deux extraits d’actes de naissance avec filiation (traduits en français par un traducteur assermenté) pour vous et chaque personne qui vous accompagne,
  • un acte de mariage (traduit en français par un traducteur assermenté), le cas échéant,
  • un relevé d’identité bancaire (dès que vous aurez ouvert un compte bancaire en France).

Une fois affilié à l’Assurance Maladie, vous recevrez une attestation Vitale mentionnant vos données personnelles puis une carte Vitale. Vous devrez en envoyer une copie à votre contact au CEA puis conserver ces deux documents précieusement. Ils vous seront souvent demandés.

Vous devrez présenter la carte Vitale à chaque consultation médicale.
La carte Vitale contient tous les éléments nécessaires à la prise en charge de vos soins comme :

  • votre numéro de sécurité sociale,
  • votre identité et celle de vos « ayants droits » (famille) de moins de 16 ans,
  • des informations relatives à la validité de vos droits.

Vous pourrez vous faire soigner même si vous n’avez pas reçu votre carte Vitale. Si vous n’avez pas encore de carte Vitale, les médecins et personnels de santé vous donnent des feuilles de soins que vous devez garder. Dès que vous aurez reçu votre attestation Vitale, envoyez les feuilles de soin par courrier à votre CPAM pour remboursement.

Attention : la carte Vitale n’est pas un moyen de paiement. Vous devrez faire l’avance des frais et présenter votre carte Vitale. Vous serez ensuite remboursé directement sur votre compte bancaire français. Cependant, certains frais ne sont pas ou peu remboursés. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la CPAM.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la carte vitale.

Dès que vous serez affilié, vous devrez faire le choix d’un médecin traitant. Pour cela, le médecin de votre choix vous remplira un formulaire que vous devrez ensuite envoyer à votre CPAM.

Les mutuelles complémentaires

La sécurité sociale ne rembourse qu’une partie des frais de santé. Pour couvrir la différence, le CEA a souscrit un contrat auprès d’une mutuelle complémentaire, la SMAPRI. En tant que salarié du CEA, vous y serez automatiquement affilié. Il existe plusieurs options que vous aurez à choisir après votre arrivée. L’International Office pourra vous accompagner dans ce choix.

Le CEA n’est pas votre employeur

L’assurance santé est obligatoire pour travailler en France. Deux solutions s’offrent à vous :

  • souscrire dans votre pays une assurance qui vous couvre pour la maladie, l’accident du travail et le rapatriement pendant votre séjour en France
  • souscrire une assurance à votre arrivée en France. Le CEA peut alors vous accompagner dans vos démarches.

Vous êtes ressortissant européen et vous êtes déjà affilié à la Sécurité Sociale dans votre pays

Si vous êtes ressortissant européen et affilié à une assurance maladie dans votre pays, vous devez venir en France avec la « carte européenne d’assurance maladie ». Cette carte vous permettra de ne pas subir d’interruption dans le remboursement des soins. Informez le CEA de cette démarche.

Vous venez de changer d’adresse et vous souhaitez signaler votre changement d’adresse à la CPAM

Vous pouvez effectuer votre changement d’adresse :

  • par Internet sur votre compte Ameli : remplissez le formulaire dans la rubrique « Mon profil / Mon adresse postale ». Indiquez votre nouvelle adresse et votre date de déménagement.
  • par téléphone en composant le 36 46 * : contactez la caisse d’Assurance Maladie du département où vous allez emménager. Un conseiller traitera immédiatement votre demande et vous indiquera les éventuelles démarches complémentaires à effectuer concernant votre médecin traitant ou votre banque. Votre dossier sera transféré par votre nouvelle caisse d’Assurance Maladie.
    * prix d’un appel depuis un poste fixe.
  • sur le site mon.service-public.fr dans la rubrique « Changement de coordonnées ». Ce service en ligne vous permet de déclarer en une seule fois votre changement d’adresse aux organismes de votre choix : CPAM, CAF, Pôle emploi, caisse de retraite, service des impôts, EDF, La Poste...

À noter : dès que vous recevez un courrier de confirmation de votre nouvelle caisse d’Assurance Maladie, n’oubliez pas de mettre à jour votre carte Vitale. Pour cela, vous pouvez vous rendre dans une pharmacie : la plupart sont dotées de bornes prévues à cet effet.

Vous avez changé de banque, d’agence bancaire ou de compte bancaire

Adressez un nouveau relevé d’identité bancaire (RIB) ou postal (RIP) à votre caisse d’Assurance Maladie, en précisant dessus votre numéro de sécurité sociale.

A savoir

Les Français utilisent indifféremment « Assurance Maladie » ou « Sécurité Sociale », ou « CPAM ». Tous ces termes désignent bien le même organisme et les mêmes prestations.

Consultez la brochure "Vos droits en matière de sécurité sociale" de la Communauté européenne pour plus d’informations.